Vita Europe Expert de la santé de l’abeille dans le monde
Menu

Maladies

La loque américaine (AFB)

La loque américaine (American FoolBrood, AFB) est la plus sérieuse et contagieuse maladie bactérienne du couvain d’abeille dans le monde. Elle est causée par une virulente spore bactérienne: Paenibacillus larvae subsp. larvae. La loque américaine peut apparaitre et se propager très rapidement au sein de la colonie. Si elle n’est pas traitée, elle peut décimer une colonie en peu de temps.

En savoir plus sur la loque américaine »

 

La loque européenne (EFB)

La loque européenne (European FoulBrood, EFB) est une maladie sérieuse et bactérienne qui affecte le couvain. Il semble que sa présence s’accélère dans divers endroits du globe. La loque européenne est parfois sous-estimée face à la loque américaine, mais les deux sont souvent confondues et mal diagnostiquées.

En savoir plus sur la loque européenne »

 

L’ascosphérose (maladie du couvain plâtré)

L’ascosphérose (ou maladie du couvain plâtré) est une maladie causée par le champignon Ascosphaera apis et qui détruit les larves d’abeilles. On peut le retrouver partout dans le monde, mais plus particulièrement dans les zones aux climats chauds.

En savoir plus sur l’Ascosphérose »

 

La nosémose

Nosema apis est un pathogène connu depuis de nombreuses années pour affecter l’abeille occidentale, Apis mellifera, et qui cause le plus souvent des problème de dysenterie, diminuant l’espérance de vie des abeilles.

Une nouvelle variante, Nosema ceranae, un parasite de l’Apis cerana, a été identifiée pour la première fois sur l’abeille occidentale Apis mellifera dans les années 90 en Espagne. Celui-ci a également été identifié comme une cause probable du phénomène de disparition massive (CCD) aux USA et en Europe.

En savoir plus sur la Nosémose »

 

Aethina Tumida – Le petit coléoptère de la ruche

Le petit coléoptère de la ruche, l’Aethina tumida, est natif d’Afrique du Sud, mais on le retrouve désormais dans différentes parties du globe ou il cause de sévères dommages en détruisant et contaminant les colonies.

En savoir plus sur Aethina tumida – le petit coléoptère de la ruche »

 

L’acariose de la trachée

Le parasite Acarapis woodi est responsable de l’acariose de la trachée chez l’abeille, et se localise dans le tube respiratoire de l’abeille adulte, perçant la paroi de la trachée pour se nourrir de l’hémolymphe de l’abeille.

En savoir plus sur l’acariose de la trachée »

 

Le Varroa

Partout dans le monde, le varroa est la menace la plus sérieuse pour l’abeille occidentale Apis mellifera. Le varroa est un parasite qui se nourrit sur l’abeille et agit tel un vecteur de virus. Non-traitées, les colonies mourront en quelques années. Le Varroa est suspecté d’être une des principales causes de la disparition massive et inexpliquée de millions d’abeilles (CCD) dans le monde.

En savoir plus sur le Varroa »

 

Les virus

Les virus sont communément présents dans les colonies d’abeilles. Cependant les infections des abeilles et l’apparition de symptômes semblent dépendre d’un large éventail de facteurs extérieurs de stress tels qu’un manque d’espace, de nourriture ou d’eau, la météo ou une infection à une autre maladie (acariens, bactéries, champignons).

En savoir plus sur les virus »

 

La fausse teigne

La grande teigne Galleria mellonella et la petite teigne Achroia grisella seraient à l’origine de plus de 5 millions de dollar de dommages par an, uniquement aux États-Unis. Ses larves se nourrissent des impuretés dans la cire, le pollen et même dans les larves et peuvent ainsi détruire les rayons très rapidement. Les dommages sont moins fréquents dans les réserves de miel mais les colonies trop faibles peuvent aussi succomber rapidement.

En savoir plus sur la fausse teigne »

Member Login